Le dernier meeting du Projet ALTERheritage aura lieu à Louvain le 15 et le 16 Juin

Il s’agit de la dernière conférence du Projet ALTERheritage. L’événement sera centré sur la formation et sur la gestion de la conservation.

LOUVAIN – Le dernier meeting du Projet ALTERheritage aura lieu à Louvain le 15 et le 16 June. La conférence est organisée par le Raymond Lemaire International Centre for Conservation (RLICC), par KU Leuven, en collaboration avec le Centre for Religious Art and Culture (CRKC) et avec le KADOC Documentation and Research Centre on Religion, Culture and Society. L’événement sera centré sur la formation et sur la gestion de la conservation.

Louvain est la capitale du Brabant Flamand dans la région Flamande. C’est une ville universitaire avec un énorme héritage catholique, qui présente deux sites qui sont patrimoine de l’humanité: le Béguinage et le clocher de l’église de Saint Pierre. Louvain est maintenant un lieu d’innovation dans les secteurs de l’architecture, de l’art et de la conservation.

Le 15 Juin, le Raymond Lemaire International Centre for Conservation (RLICC) accueillera les membres du projet ALTERheritage dans le château d’Arenberg et invitera sept orateurs à parler de la formation et de la gestion de la conservation à l’Université de Louvain et dans les Flandres.

RLICC offre un master international interdisciplinaire en conservation des monuments et des sites, y compris le patrimoine religieux. Etabli en 1976, RLICC a formé plusieurs centaines de professionnels d’héritage de tous les continents.

La conférence sera centrée aussi sur l’usage et sur la gestion des nombreux bâtiments historiques qui font partie de l’Université de Louvain.

Les autres orateurs présenteront les politiques et les instruments développés par la Région Flamande pour la gestion des églises paroissiales en Flandre, mais aussi le support des ‘Open Churches’ à la valorisation de l’héritage des églises.

À propos de ALTERheritage

Le patrimoine religieux européen est de plus en plus inutilisé et, au même temps, il y a aussi des problèmes dans la gestion d’un large nombre de visiteurs.

Les échanges internationaux et intersectoriels peuvent être bénéfiques pour ce secteur, pour partager des modèles de bonne pratique finalisés à la formation des praticiens.

ALTERheritage veut augmenter la capacité professionnelle des spécialistes impliqués dans la conservation et dans la gestion et la régénération du patrimoine religieux, grâce à l’échange international et interdisciplinaire du savoir et des ressources.

FRH – Future for Religious Heritage est le partner coordinateur du consortium.

Le projet a été composé par plusieurs rencontres organisés par les partners aux Pays-Bas, Angleterre, Suède, Allemagne, Espagne et en Belgique, à partir de Octobre 2013, jusqu’à Juin 2015. Les partners ont présenté les directives, les instruments de formation et les méthodes qu’ils ont développées et ils évalueront les différentes façons pour adapter leurs spécifiques contextes.